Gouvernance, éthique

Éthique :

La SAS AMAFIN. est un outil de financement, donc de levier, afin de régénération environnementale durable et de réalisation économiques bienveillantes.  Les opérations économiques déclenchées sont bien sûr en harmonie avec les critères RSE.  : https://fr.wikipedia.org/wiki/Responsabilit%C3%A9_soci%C3%A9tale_des_entreprises

La finance est un apport indispensable en ce qu’elle est aux réalisations concrètes et bénéfiques ce que l’eau est aux semis, aux jeunes pousses.

Connaissance et bienveillance font excellence ; bienveillance vigilante, sans naïveté.

La gouvernance se fait par collège :

1. Collège des investisseurs : Il regroupe les investisseurs, surveille la gestion et le déroulement des réhabilitations. Il dispose de quatre voix au Conseil de réflexion et de décision (cdr) et d’un droit de veto en matière d’investissement foncier ou de liquidation d’une opération en échec depuis trois ans.

2. Collège des sages : Il regroupe des personnes extérieures  choisies pour leur qualités propres et reconnues pour leurs qualités morales, techniques ou scientifiques.  Le choix de ces personnes se fait par consensus entre le collège des investisseurs et le collège des fondateurs. Il dispose de deux voix au Conseil de réflexion et de décision (cdr).

3. Collège des fondateurs : Il regroupe les personnes ayant participé à l’élaboration du projet Amabio et connexes. Il dispose de deux voix au Conseil de réflexion et de décision (cdr) et d’un droit de veto.

4. Collège des salariés : Il dispose de deux voix au Conseil de réflexion et de décision (cdr).

Le Conseil de réflexion et de décision (cdr) compte donc dix membres auxquels s’ajoute l’initiateur Patrice Vigier, premier PDG de la SAS AMAFIN dont la voix compte double. En outre, il l dispose en fonction de son rôle d’initiateur et non de PDG d’un droit de veto qui s’applique dès lors que l’éthique dans une décision à prendre ne lui apparaît pas respectée